Oasis de Tamerza

Près de la frontière algérienne et de Chebika se dissimule l’oasis de Tamerza. Celle-ci se situe à 50 km dans la partie nord de Tozeur et est côtoyée par la grande cascade, qui fait tout le charme de cet endroit. En franchissant des dénivelés pour arriver au sommet d’une crête, il n’y a rien de mieux que de contempler une vue saisissante sur une vallée tapissée de palmiers verdoyants. Au fond de cette vallée coule une rivière, arrosant les palmeraies tout au long de l’année. S’ajoutent au décor quelques boutiques destinées aux touristes de passage. Tenter l’expérience en vaut la peine, particulièrement pour les amateurs de randonnée mais aussi pour tout voyageur en quête de nouvelles curiosités.

Histoire

Autrefois surnommé « Ad Turres » par les Romains, l’oasis de Tamerza ou Tameghza désignait il y a bien longtemps la plus grande oasis de montagne de Tunisie. Sa réputation reposait en partie sur l’existence d’un vieux village abandonné en 1969, suite aux inondations meurtrières qui avaient à l’époque coûté la vie à plusieurs centaines de personnes.

L’oasis de Tamerza et ses facettes

L’oasis de Tamerza se distingue par la beauté de ses palmeraies ainsi que son architecture typique. Le site arbore un contraste harmonieux avec le reste du paysage, alliant touche de verdure et décor minéral. Cette oasis ancrée le long d’un canyon constitue une merveilleuse toile de fond avec les sources d’eaux provenant de la montagne. Celles-ci forment ensuite de jolies cascades qui finissent dans le lit du cours d’eau.

Tout près, le vieux bourg entouré de palmiers à perte de vue constituent un véritable havre de paix. Aujourd’hui s’élève un village fortifié construit à bord d’un oued, s’élevant à 600 m d’altitude. Par ailleurs, un séjour au Tamerza Palace permettra de profiter d’un magnifique coucher de soleil, le temps de se préparer pour une nouvelle aventure en direction de l’Ouest, sur la piste de Rommel et Metlaoui.

En 2012 s’est tenu le 26e Festival des Oasis de montagne de Tamerza, au sein du Challal Kebir où se déroulaient de nombreuses activités d’animation, de concours et d’expositions. Le programme incluait entre autres des concerts et des scènes de théâtre.

Au-delà de l’oasis de Tamerza

Continuer le périple offrira d’excellentes perspectives aux aventuriers désireux de vivre de nouvelles expériences. Les sites ci-après indiquent le lieu de tournage de certaines scènes du film intitulé « le patient anglais ».

Petit détour vers l’oasis de Chebika

La petite oasis de Chebika, nichée dans une faille, se trouve ancrée dans une gorge encaissée et traversée par un cours d’eau. Lors d’une randonnée, il suffit de suivre le circuit balisé pour arriver jusqu’au mausolée. Escalader un petit sentier entre les rochers permettra aux randonneurs d’apprécier une vue imprenable sur le Chott El-Gharsa et les paysages avoisinants.

C’est précisément à cet endroit où se dévoilent les ruines de l’ancien village abandonné. Découvrir les vieilles habitations du 7e siècle et arpenter ses ruelles plongeront les voyageurs en plein milieu d’un bond temporel. Lors d’une visite, un vieil homme solitaire les accueille chaleureusement en leur confectionnant des paniers ou des tapis à base de feuillages et de palmier, en signe de bienvenue.

L’oasis de Midès

Cet endroit est considéré comme le plus sauvage et le plus déroutant des oasis de montagne. Mais le meilleur moyen de l’explorer consiste à randonner dans le canyon. Le parcours commence depuis un sentier, situé juste au pied des ruines d’une vieille forteresse. En chemin, on ne pourra pas rater la petite falaise de sable qui ressemble étonnement à celle de Bonifacio en Corse. Les clues rendent l’aventure plus intéressante lorsque l’on essaie de passer d’une vallée à une autre. Ensuite, il suffit de longer le cours d’eau pour effectuer le reste de la balade. On observe également un changement de décor en fonction de la saison. En mars par exemple, on aura l’occasion d’apercevoir une oasis en pleine floraison. Afin de mieux apprécier le voyage, rien de tel qu’une promenade à dos d’âne pour agrémenter le périple.

Comment s’y rendre ?

Depuis Chebika, empruntez directement la voie qui passe par la montagne. À pied, il faudra compter 1 h 30 de route. Cela ne prendra qu’un petit quart d’heure si le voyage se fait en voiture.

4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Monique de "Agence Alyssa". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+216) 75 674 493