Toujane

Bien connu grâce au film intitulé « la folle de Toujane » réalisé en 1974 par René Vautier, Toujane forme un point d’escale entre les régions de Médenine et Matmata. Il décrit un petit village pittoresque bâti à même la roche, subdivisé en deux parties séparées par un oued, dont : Taïcha, la zone résidentielle et Ifsil, destinée aux activités commerçantes. Le site, surplombé par les ruines d’un ksar, offre un paysage à couper le souffle sur les plaines s’étirant vers la mer. Il héberge près de 700 habitants d’origine berbère à la peau hâlée. Pour un séjour inoubliable, il n’y a rien de mieux que de tenter une aventure hors des sentiers battus.

Histoire

Initialement fondé par les Berbères au 12e siècle, Toujane se situait au sein du djebel Dahar culminant à 700 m d’altitude. Dans les années 70, bon nombre d’habitants désertèrent cet endroit pour s’installer et survivre ailleurs qu’au village. Le reste de la population comptait bien conserver les traditions ancestrales qui ne cesseront pas de se transmettre au fil du temps. Il y subsiste à l’heure actuelle près de 200 maisons en pierres laissées à l’abandon.

Aujourd’hui

Outre un cadre hors du commun dessiné par un décor typique et des vestiges de ksar, l’arrivée à Toujane sera marquée en premier par l’hospitalité bienveillante de ses habitants. En dépit d’une saison climatique assez rude, Toujane arbore ses plus beaux atouts depuis que la piste s’est vu transformer en une route praticable. À l’arrivée, faites-vous servir le thé amical ou entamez une partie de kharbga avec les anciens du village.

Cette petite bourgade se démarque également pour la couleur uniforme dépeinte par l’ensemble du paysage. Les habitations, construites avec des matériaux issus des massifs avoisinants, se confondent totalement avec le reste du site.

Toujane s’enorgueillit de produire les meilleurs objets artisanaux, permettant ainsi de maintenir l’économie locale du village. De plus, il doit sa fierté pour son miel de très bonne qualité, dont le secret de fabrication demeure précieusement gardé. De nos jours, les valeurs ancestrales semblent être solidement ancrées dans la vie de ses habitants. C’est sans doute la raison pour laquelle Toujane se voit en partie préservé de l’invasion touristique.

Détour novateur au sein de Toujane

Le site offre à ses visiteurs non seulement le plaisir de déambuler dans ses ruelles mais aussi de pouvoir découvrir ses dizaines de boutiques tenues par d’habiles femmes artisans. Elles sont surtout spécialisées dans les tissages des fameux tapis kilim ou encore des châles bakhnoug en laine… Cet emplacement maintient en principe les traits caractéristiques de l’identité berbère et celle du village. Parmi eux se distingue « Dar Touati », la boutique auberge de l’artiste contemporain Habib Hasnaoui. Ne quittez pas Toujane sans avoir goûté le chriha qui désigne une spécialité très réputée de la région.

Le moulin à huile de Khatrouche Mokhtar

Il faudra franchir l’oued situé près de Taïcha pour l’atteindre. Une pierre haute de 2 mètres enclenche l’ensemble du mécanisme, pouvant écraser près de 150 km d’olives par jour pour en extraire l’huile. Après la cueillette, ces fruits sont généralement acheminés en direction du moulin à dos d’âne.

Dormir chez l’habitant à Toujane

Au cours d’une randonnée, l’expérience vécue accordera aux visiteurs l’opportunité d’avoir pu partager la vie au sein d’une famille. Ce sera le moment idéal pour s’imprégner de leur savoir-faire, de leurs habitudes quotidiennes au milieu des traditions longuement perpétuées depuis des siècles. On aura surtout l’occasion de se mettre à la préparation des recettes locales, ou encore apprendre les techniques de tressage de vannerie

Aux environs de Toujane

Les régions alentours de Toujane ont beaucoup à offrir pour les voyageurs désireux de continuer leur périple. Autant en profiter pour découvrir, entre autres :

  • L’oasis d’Ejjfara, ancré dans les montagnes à perte de vue à Matmata ;
  • Les magnifiques plages et immenses étendues de palmeraies dans le golfe de Gabès ;
  • Les habitations troglodytes dans les villes de Ghomrassen et de Matmata ;
  • Les synagogues et les monuments historiques autour de Médenine ;
  • Le plus important nœud routier du sud tunisien, Tataouine.

Informations pratiques

Climat

Toujane connaît un climat méditerranéen chaud et se classifie dans la catégorie Csa, d’après la carte climatique de Köppen-Geiger. Dans l’année, la température moyenne s’élève à 22,5 °C. Les précipitations se font très rares mais peuvent provoquer de grandes crues lors d’un orage. Les meilleures périodes pour visiter la région se situent notamment entre avril à juin, puis de septembre à novembre.

Comment s’y rendre ?

En partant de Djerba en voiture, emprunter la grande Nationale reliant Tunis à la Lybie et continuer en direction de Gabès. Bifurquer ensuite à gauche sur une petite route en direction des montagnes pour atteindre Toujane.

Comment se déplacer ?

Tous les déplacements au sein de Toujane se font normalement à pied, en raison de sa petite taille et ses rues escarpées. Il faudra louer une voiture si l’on compte visiter les alentours.

4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Monique de "Agence Alyssa". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+216) 75 674 493