Guermassa

Dans les confins de Dahar, d'anciennes colonies troglodytiques abandonnées trônent au sommet des collines et pitons rocheux. Guermassa est un vestige du passé, une destination coupée du monde où il fait bon se perdre quelques instants.

Histoire

Guermassa a été fondé au XIIe siècle, puis fortifié pour prévenir des incursions arabes. Comme les autres villages berbères situés dans la région, il a été doté de greniers fortifiés aménagés au-dessus d’une colonie troglodyte. La mosquée, quant à elle, date des années 1940. L’édifice a été réalisé à partir de gravats avant d'être recouvert par la suite de plâtre.

Des villages laissés à l’abandon

À l'indépendance de la Tunisie, le président Bourguiba, dans son plan de modernisation du pays, a visité la région et persuada les habitants de quitter les colonies troglodytes pour venir s’installer dans les villes nouvellement créées. Ainsi, dans les années 70, les Berbères ont peu à peu abandonné leurs logements séculaires et ont rejoint Tataouine et ses environs. Certains ont également immigré en France qui recherchait à l’époque une main d’œuvre bon marché. Seules quelques familles sont restées à Guermassa.

Découvrir Guermassa

Les colonies troglodytes du Dahar fascinent non seulement par leur beauté rustique, mais aussi pour leur conception ingénieuse dans l’environnement rude du Sud-Ouest Tunisien. Elles vous permettront d’imaginer les techniques de survie et d’échange des anciens peuples nomades, qui, bien que se raréfiant aujourd’hui, demeurent les gardiens d'un héritage culturel inestimable pour la Tunisie. La plupart d’entre elles ont été laissées à l’abandon, mais à Guermassa, vous rencontrerez encore quelques irréductibles.

Guermassa, un village à l’écart du monde

Comme tous ces villages isolés, il faudra vous éloigner des routes principales pour aller à la découverte de Guermassa. Avec le temps et la poussière, le village s’est totalement fondu dans le décor du désert. Lieu oublié, Guermassa vous plongera dans un univers à part, un retour dans le passé déroutant et émouvant.

En explorant le Ksar, vous découvrirez des habitations, la mosquée, mais aussi une ancienne huilerie, des placettes, des courettes et tout un enchevêtrement de ruelles pittoresques. Prenez le temps de contempler les vieilles portes en bois de palmiers. Admirez également les jarres à huile, les amphores, les gravures sur les murs, ainsi que les plafonds (dans certaines pièces, ceux-ci n’ont pas été creusés dans la terre ou ont été fabriqués en bois de palmier).

La région de Tataouine où se trouve Guermassa regorge de vestiges néolithiques et protohistoriques. On y trouve également des ruines puniques et romaines. Profitez de votre voyage à Guermassa pour partir à la recherche de ces trésors négligés. Attention, apportez beaucoup d’eau et quelques encas, surtout si vous venez avec vos enfants, car il n’y a sur place aucun commerce.

Rencontrez les artisans locaux

Les communautés aux alentours de Guermassa abritent de nombreux artisans talentueux. La broderie et le perlage font partie des spécialités locales. Parmi les traditions berbères perpétuées jusqu’à ce jour figure la broderie « magroum », réalisée à partir de la technique ancestrale du « Raague ». Ce procédé consiste à travailler et à customiser les articles en cuir exclusivement à la main. Dans le passé, le magroum ornait les trousseaux des femmes (fioles de khôl) et différents accessoires décoratifs pour la gent masculine (portes-sabre, selles de chevaux, gourdes, etc.). Le Raague traditionnel est de nos jours en voie de disparition car les matières composites ont commencé à remplacer les fils de cuir de plus en plus rares sur le marché local.

Informations pratiques

Climat

Guermassa partage les conditions climatiques de la région de Tataouine. La contrée hérite d’un climat de type désertique, classé BWh dans la carte de Koppen et Geiger. Les pluies sont très rares, affichant un taux moyen de 116 mm par an. La température moyenne sur l’année s’élève à 19.8 °C.

Comment s’y rendre ?

Guermassa est accessible par des routes et pistes locales. La première route, qui mesure une vingtaine de kilomètres, part de la route régionale 207 connectant Tataouine et Ghomrassen. Puis, vous avez une deuxième route de 10 km environ, qui permet d’atteindre Guermassa depuis le village d’el Ferch. Au départ de Ghomrassen, vous pouvez aussi rejoindre K’hil et continuer sur la troisième route de 11 km jusqu’à Guermassa. Enfin, il existe une piste de 5,5 km qui relie les routes locales desservant Tataouine, Guermassa et Chenini.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Monique de "Agence Alyssa". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+216) 75 674 493