Kairouan

Kairouan, après La Mecque, Médine et Jérusalem, est la quatrième ville sainte de l’islam. Respectée par les musulmans, la cité est aussi prisée des touristes. Sa médina a un charme spécifique, tandis que sa Grande Mosquée se distingue comme une perle d’architecture universelle et intemporelle. Impossible aussi de ne pas mentionner les nombreux ateliers d’artisans où sont réalisés les meilleurs tapis à points noués du pays. Kairouan, située à environ 150 km de Tunis, est une destination à ne pas manquer lors de vos vacances en Tunisie.

Histoire

Après Bassorah, Koufa et Al Foustat, Kairouan a été la quatrième ville bâtie par les musulmans. Sa fondation remonte à 670, sous le commandement d’Oqba Ibn Nafaa. Kairouan fut un avant-poste important pour l’expansion musulmane en Afrique du Nord. Au IXe siècle, sous la dynastie des Aghlabides, elle devint la capitale de l'Ifriqiya (une partie du territoire d'Afrique du Nord de la période du Moyen Âge occidental).

Même si la région paraissait inhospitalière, peuplée de bêtes sauvages, Kairouan s’y trouvait à l’abri des assauts. Sa position loin de la mer lui évita les attaques des Byzantins. Les montagnes alentours étaient, d’autre part, le territoire des Berbères. Ces derniers avaient établi une alliance avec les Grecs pour contrer les Arabes. Ainsi, Kairouan fut à la fois un avant-poste de la guerre sainte et une défense des terres nouvellement capturées.

Abou Qurra prit possession de Kairouan en 775 et y propagea le kharidjisme sufrite. Peu à peu, il étendit sa domination dans toute la Tunisie et chassa tous les autres conquérants. À son apogée au IXe siècle, Kairouan fut établie comme capitale du Maghreb. C’était une plaque tournante du commerce dans le bassin méditerranéen et un haut-lieu de la science avec son école de médecine et son école de droit malékite.

En 909, la ville cèda son titre de capitale à Mahdia sous la dynastie fatimide. Abu Yazid s’empara brièvement des deux cités, avant que les Fatimides ne les récupèrent. En 1057, les Hilaliens détruisirent Kairouan. Bien des siècles passèrent avant que Hussein I Bey entreprit de restaurer l’enceinte et plusieurs mosquées en 1702. Pendant la période française, la cité fit partie des foyers de la résistance nationaliste.

Découvrir Kairouan

Au cœur de la médina de Kairouan

La médina est desservie par un gigantesque portail. Plongez dans le monde des petits vendeurs des souks. Baladez-vous dans les ruelles jalonnées de bâtisses blanches et de portes bleues. Le décor et l’atmosphère générale vous transportent en arrière, dans le passé. Prenez un peu de hauteur, en montant sur les remparts entourant la vieille ville, afin de profiter de la vue sur les coupoles. Continuez ensuite votre bain dans les souks où les commerçants font preuve de créativité pour rendre leurs tapis les plus attrayants possibles. Ne ratez pas non plus le puits Barrouta, un site vénéré depuis des générations. Pour puiser l’eau, les habitants utilisent un très vieux système de roues et de godets qu’un dromadaire met en marche en tournant. En quittant la médina, rejoignez les Bassins des Aghlabides qui faisaient partie d’un grand complexe hydraulique au IXe siècle.

Des trésors à découvrir

Après la médina, découvrez la Grande Mosquée de Kairouan. Même si vous êtes non-musulman, vous pouvez entrer dans la cour et jeter un coup d’œil à la salle de prière. Vous pouvez également grimper dans le minaret, dont la conception s’inspire du Phare d’Alexandrie. Cet édifice datant du IXe siècle séduit par sa sobriété. L’autre monument emblématique de Kairouan est la splendide Mosquée du Barbier (zaouïa Sidi Saheb), qui est un peu plus extravagante. Les faïences gaiement colorées chatouillent vos yeux dans les vastes patios. Un peu à l’écart de la ville, vous trouverez le Musée de Raqqada qui conserve des monnaies d’or, des céramiques anciennes, ainsi que des feuillets du Coran qui datent des premiers siècles suivant la fondation de Kairouan.

La région autour de Kairouan est propice à de nombreuses activités, de la randonnée aux séances d’ornithologie sur les lacs salés, en passant par la chasse et la spéléologie dans les montagnes.

Rapportez un souvenir de votre séjour

À Kairouan, le tapis est une véritable institution. Vous en trouverez partout. Tapis ras ou épais à points noués, dessins géométriques ou figures stylisées (personnage, animal, etc.), tapis de chaise ou mergoum… Vous avez le choix entre toute une panoplie d’articles en guise de souvenir. Bien entendu, il existe d’autres produits d’artisanat comme les poteries, les créations en cuir ou en cuivre, etc. Et si vous souhaitez rapporter de petites gourmandises, découvrez les délicieux gâteaux aux dattes maqroudh !

Informations pratiques

Climat à Kairouan

La Tunisie en général bénéficie d’un climat méditerranéen, mais Kairouan en raison de sa situation éloignée de la côte, à 70 km, hérite d’un climat un peu plus chaud que sur le littoral. Sur l’année, les températures moyennes se situent entre 17 °C et 38 °C. Attention, la chaleur peut être caniculaire en juillet et en août. La période pluvieuse inclut les mois de septembre, octobre et décembre. Compte tenu du climat, les mois les plus propices à des vacances à Kairouan sont avril, mai, septembre et octobre.

Comment s’y rendre ?

De nombreuses lignes de bus et de taxis collectifs desservent la ville de Kairouan. Depuis Tunis, empruntez l’autoroute A1 en direction du Sud jusqu’à Enfidha, puis là, prenez la route P2 vers le Sud-ouest. Si vous voyagez en avion, les aéroports les plus proches sont l’aéroport de Monastir et l’aéroport d’Enfidha-Hammamet, tous deux situés à une soixantaine de kilomètres de Kairouan.

Comment se déplacer ?

La médina est un secteur piéton. En dehors des remparts, vous pouvez vous déplacer en voiture ou en taxi. Il n’est pas très difficile de trouver un parking près des sites majeurs comme la Mosquée du Barbier ou les Bassins des Aghlabides.

Que faire à Kairouan ?

  • Explorer la médina de Kairouan
  • Se rendre au site des Bassins des Aghlabides
  • Admirer la Grande Mosquée de Kairouan et son minaret
  • Découvrir la fabrication traditionnelle des tapis auprès des souks
  • Goûter aux gâteaux aux dattes maqroudh, etc.
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Monique de "Agence Alyssa". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+216) 75 674 493