El Jem

Située à une soixantaine de kilomètres de Sousse, El Jem illustre le lien entre la Tunisie et l’Empire romain. Un colisée imposant, des villas d’aristocrates, une tradition ancestrale de la mosaïque… Découvrez l’héritage de cette perle du Sahel.

Histoire

L’histoire d’El Jem remonte à l’époque phénicienne. La ville fut créée par les Puniques, mais c’est surtout sous le règne de l’empereur romain Hadrien qu’elle se développa. Déclarée colonie romaine dès l’époque césarienne, elle obtint le statut de « Municipia libera » sous le règne de Septime Sévère, puis fut annexée à la province de Byzacène. Appelée Thysdrus par les Romains, El Jem tira profit de la forte productivité agricole de la région. Les empereurs Vespasien et Titus l’approvisionnèrent ensuite en eau.

Au IIe siècle, la ville devint un carrefour majeur ; six voies romaines la desservaient. Son marché agricole se dynamisa et selon Gilbert Charles-Picard, Thysdrus fut considérée comme la « Capitale de l’huile » de Byzacène.

La révolution de 238 : un tournant majeur

À l’aube de l’an 238, Thysdrus fit l’objet d’un contentieux qui vint bouleverser l’histoire de l’Empire romain. La levée de nouveaux impôts causa une révolte. Les habitants de la ville et des campagnes environnantes se soulevèrent contre le procurateur de l'empereur Maximin Ier le Thrace. Après le décès du procurateur, les rebelles érigèrent Gordien, vieux proconsul d’Afrique de passage à Thysdrus, comme empereur. Avec son fils Gordien II, le nouveau souverain partit pour Carthage où il réalisa son adventus.

Il ne fallut pas attendre longtemps pour que Capelianus, légat de Numidie, réprime violemment la révolution. Sauf que le Sénat romain et quelques provinces soutenaient et reconnaissaient la lignée, si bien que le conflit aboutît à une guerre civile et à une crise au sein du pouvoir impérial. Finalement, Gordien III accéda au trône.

Découvrir El Jem

Sa position géographique a beaucoup contribué à son développement. Idéalement située entre le littoral et l’intérieur du pays, la ville est depuis longtemps un carrefour commercial dynamique, avec un fort potentiel agricole, entre l’Occident et le Maghreb. Sur la route qui y mène, vous traverserez de larges étendues de champs. Puis, à l’approche de la ville, vous verrez un majestueux colisée se dessiner à l’horizon…

Bienvenue dans la Rome tunisienne !

Les Romains ont laissé un bel héritage dans la ville. Le temps et le sable ont patiné la plupart des monuments certes, mais l’Amphithéâtre d’El Jem se montre toujours aussi grandiose et captivant.

Le colisée d’El Jem fait partie des attractions à découvrir absolument lors de votre voyage en Tunisie. Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979, il compte parmi les plus vieilles et les plus belles créations romaines préservées au monde. Sa construction a débuté en 230 et a pris huit ans. Pendant son activité, l’amphithéâtre avait une capacité d’accueil de 30 000 spectateurs, ce qui en faisait le quatrième plus grand amphithéâtre de l’Empire. Il s’étend sur 122 m de large et 149 m de long, et s’élève à 40 m de haut. Combats de gladiateurs, spectacles d’animaux sauvages, exécutions criminelles, etc., plusieurs événements y ont eu lieu dans l’Antiquité.

Grimpez au niveau supérieur pour profiter de la splendide vue sur la ville et ses alentours. Tandis que dans les parties inférieures, vous trouverez les anciens vestiaires des gladiateurs, ainsi que les cages des animaux sauvages. Contrairement à l’amphithéâtre de Rome en Italie, peu de monde visite le site, ce qui est une aubaine, car vous aurez tout le temps pour sillonner les ruines sans être dérangé et d’imaginer les scènes qui s’y sont déroulées dans le passé.

Chaque année depuis 1985, l’Amphithéâtre d’El Jem héberge en été des concerts de musique symphonique sous un ciel étoilé.

D’autres vestiges sublimes à explorer

Grâce à un billet d’accès commun, poursuivez votre voyage dans le temps dans une autre partie de la ville. Partez à la découverte des anciennes villas de la classe aisée d’El Jem. Visitez la villa « Africa » qui appartenait jadis à un aristocrate et qui est aujourd’hui considérée comme la plus belle résidence de l’Afrique romaine. Pour trouver des souvenirs, approchez les échoppes d’artisans éparpillées autour du colisée. Laissez-vous séduire par les tableaux, les frises et les meubles fabriqués selon les techniques de mosaïques antiques.

Informations pratiques

Climat

El Jem connaît des étés courts, très chauds et étouffants. À l’inverse, les hivers sont longs et froids, avec beaucoup de vent. Sur l’année, les températures oscillent entre 7 °C et 34 °C (elles sont rarement en dessous de 3 °C ou au-dessus de 38 °C). Compte tenu du climat, la meilleure période pour passer des vacances à El Jem s’étend de mi-juin à mi-septembre.

Comment s’y rendre ?

Le train est une option pratique pour se rendre à El Jem. Depuis Tunis, le trajet ne dure pas longtemps. Vous pouvez partir tôt le matin, explorer El Jem et reprendre le train de l’après-midi pour retourner dans la capitale.

Si vous préférez voyager en voiture, depuis Tunis et Sousse, empruntez l’autoroute A1 en direction du Sud. Arrivé à l’échangeur 19, bifurquez sur la route RR 87, vers le sud-est, qui vous conduira à El Jem.

Comment se déplacer ?

El Jem n’est pas très grande. Toutes les attractions sont accessibles à pied.

Que faire à El Jem ?

  • Explorer les ruines de l’Amphithéâtre d’El Jem
  • Visiter la splendide villa « Africa »
  • Découvrir la tradition de la mosaïque dans les échoppes d’artisans
  • Se balader dans les ruelles silencieuses et poussiéreuses de la ville
  • Assister au Festival international de musique symphonique d’El Jem en été, etc.
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Monique de "Agence Alyssa". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+216) 75 674 493