Tunis

Trônant fièrement au sommet d’une colline à 52 m de hauteur, Tunis se trouve encadrée par trois vallons : Bab Hassen, situé au sud-est et culminant à 88 m, Manouibia s’élevant à 79 m à l’ouest et le Belvédère au nord qui atteint 83 m de hauteur. On y reconnaît les parfums enivrants de musc, de jasmin et de rose venus d’Orient. La région maghrébine laisse entrevoir une végétation typique, dévoilant une impressionnante étendue de pins, de palmiers et d’eucalyptus. Sur le chemin du retour, il faudra penser à rapporter quelques souvenirs qui ne manqueront pas d’épater ses proches ou ses amis.

Bref historique de la cité

Tunes ou Tunis a été fondé au 4e siècle avant J.-C. La citadelle finit par tomber entre les mains de Hassan ibn Noôman et ses troupes arabes au 7e siècle. Entre les années 902 et 909, Ibrahim II désigna Tunis comme la capitale de la Tunisie. En 1159, celle-ci restera de nouveau sous l’emprise de l’almohade Abd al Mumin qui sera succédé par le gouverneur Abu Zakariya Yahiâ. Tunis se trouve par la suite impliquée dans la 8e croisade au cours de laquelle le roi Saint-Louis s’effondre aux pieds de la ville.

Entre les 12e et 14e siècles, Tunis désignait l’une des villes les plus riches et puissantes de l’Islam. L’arrivée des Andalous aura vite fait de maintenir sa prospérité puisqu’en 1574, elle se voit décerner le statut de province ottomane. Avec l’instauration du protectorat français en 1881, Tunis comptait 120 000 habitants dont 3 000 d’origine européenne.

Aujourd’hui

La ville de Tunis entre progressivement dans une nouvelle ère, dès que fut proclamée l’indépendance de la Tunisie en 1956. Subdivisée en deux parties, on distingue la ville ancienne abritant la Médina, couvrant une superficie de 270 ha et se trouve classée patrimoine mondial de l’Unesco. Ses traits caractéristiques arborent jusqu’à présent un décor ostentatoire, exposant un style d’architecture éclectique ou arabisante. Les rues rectilignes sont bordées d’édifices publics, de bâtiments administratifs ainsi que de nombreuses boutiques, de magasins d’antiquités et de produits artisanaux. D’autre part, la ville moderne se remplit de nombreux immeubles conçus dans le style Art Nouveau.

Que visiter au sein de Tunis ?

Une visite au cœur de Tunis doit systématiquement passer par le site de Carthage. Cette métropole antique représente un passage obligé si l’on compte découvrir ses importants vestiges. Il ne faut pas non plus manquer la Grande mosquée (Jamaa ez Zitouna) aux riches décorations, l’un des plus importants foyers religieux de la ville. On y retrouve également les médersas dévoilant une architecture alliant sobriété et délicatesse. Pour vos emplettes, direction les Souks de Tunis, un marché couvert situé aux portes de la Médina. Le Palmarium, actuellement devenu un immense complexe commercial, désignait autrefois un édifice culturel comprenant un théâtre municipal, un casino municipal et l’actuel hôtel Tunisia palace. Lors des emplettes, un détour au marché de gros de Tunis (Bir El Kassaâ) permettra de s’approvisionner en produits frais. Cet endroit désigne le plus grand marché de légumes, de fruits et de poissons de la Tunisie.

Autres sites culturels

Le musée postal

Le bâtiment conserve une collection complète de tous les timbres émis en Tunisie, des timbres étrangers, des cartes postales, ainsi que des appareils de transmission téléphonique et télégraphique usagés.

Le musée National du Bardo

L’édifice récemment agrandi et rénové représente l’un des plus beaux sites archéologiques du monde. Il abrite une énorme collection de mosaïques romano-africaines et d’autres richesses inestimables telles que les statues carthaginoises, les manuscrits du Moyen-âge, les mosaïques chrétiennes et juives, des panneaux de céramique polychrome… En tout cas, une visite assez brève ne suffit pas pour pouvoir contempler toutes les merveilles exposées.

À proximité de Tunis

Tunis et ses alentours regorgent d’endroits attrayants qui ravivent chaque instant vécu depuis de nombreuses générations. Dans la plupart des endroits, les sites historiques s’évaluent en grand nombre. Parmi eux, on découvre :

Le Colisée d’El Jem

Côtoyant les stations balnéaires de Sousse, Monastir et Mahdia, ce monument de structure romaine revêt une allure spectaculaire. Il accueillait les jeux de cirque que les habitants appréciaient beaucoup à l’époque. Tout près se situe un musée archéologique, dévoilant de superbes mosaïques et reconstituant une grande demeure romano-africaine.

Les monuments de Kairouan

Parmi les plus réputés, on compte la grande Mosquée « Oqba Ibn Nafi », considérée comme le plus ancien sanctuaire et l’une des plus prestigieuses constructions du monde musulman. On y déniche également de nombreux sites remarquables comme les Bassins des Aghlabides formés au 9e siècle, le mausolée de Sidi Abid édifié au 14e siècle, celui de Sidi Amor Abada et ses sept coupoles, la mosquée des Trois Portes, la mosquée du Barbier abritant le tombeau d’Abou Zamaa. À quelques kilomètres de la ville se situe un musée d’art islamique attirant près d’une centaine de visiteurs. Cette cité historique, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, abrite aujourd’hui un grand centre d’artisanat où sont créés les célèbres tapis de Kairouan.

Le Ribat de Monastir

Il s’agit d’un édifice imposant, au-dessus duquel sa haute tour offre un excellent panorama sur la ville et la mer. Maintes fois agrandi au fil des siècles, le Ribat de Monastir fait partie des plus belles forteresses construites avec l’arrivée de l’Islam en Tunisie. Les régions alentours dévoilent d’autres sites très fréquentés par les visiteurs : le Ribat de Sousse, le Fort de Kélibia situé à Cap Bon ou encore le Bori Ghazi Mustapha à Djerba. La Kasbah de la vieille ville du Kef ou le Fort de Mahdia attirent pour leur part moins de touristes.

Informations pratiques

Climat

En raison de son altitude, Tunis dispose d’un climat tempéré chaud. La ville affiche une température annuelle moyenne de 18 °C, pouvant atteindre les 34 °C par temps sec. Contrairement à ce que l’on constate en saison d’hiver, les précipitations semblent moins abondantes en été. D’après les estimations figurant sur la carte climatique de Köppen-Geiger, le climat se classe dans la catégorie Csa.

Un peu de gastronomie

Les spécialités culinaires font partie des curiosités à ne pas manquer lors d’un voyage à Tunis. Parmi les mets locaux les plus appréciés, on y découvre la gargoulette, le brick à l’œuf, le couscous à l’agneau ou au poulet ou encore les fameux doigts de Fatma. Côté dessert, ce sera l’occasion de goûter les makrouds aux dattes.

Comment s’y rendre ?

Il existe deux moyens de transport pour rejoindre Tunis.

L’avion

Plus économique et rapide, l’appareil relie Paris à l’aéroport Tunis-Carthage en environ 2 h 20 de vol. Selon les périodes, le coût des billets varie entre 140 € et 450 € pour un aller-retour. Au départ de Nice, il faudra compter près d’une heure pour le voyage. Les billets se procurent entre 210 € et 300 €.

Le bateau

Des compagnies offrent la possibilité d’embarquer depuis Marseille ou depuis l’Italie. Le parcours nécessite 24 heures de traversée.

Comment se déplacer ?

Tunis possède de nombreuses options en matière de transport. La ville dispose de 6 lignes de métros légers qui sillonnent la ville de Tunis. 214 lignes de bus y assurent également une excellente desserte. Sinon, les taxis se repèrent facilement grâce à leur couleur jaune.

9 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Monique de "Agence Alyssa". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(+216) 75 674 493